Calorifuger ses tuyaux d’eau chaude pour baisser sa consommation énergétique

calorifuger ses tuyaux d'eau consommation énergétique

Publié le : 12 avril 20194 mins de lecture

Le calorifugeage des tuyaux et des canalisations est une solution qui permet d’optimiser la performance énergétique d’une maison, afin de réduire les factures énergétiques. Que ce soit dans le cadre d’une rénovation énergétique ou de tout autre type de travaux, calorifuger ses tuyaux est un moyen de réaliser des économies d’énergie en limitant les déperditions de chaleur. À la faveur de ce procédé, une prime énergie peut être accordée à toute personne entamant des travaux de rénovation de son réseau de canalisation.

Définition du calorifugeage

Le calorifugeage est une technique très souvent recommandée dans les habitations où l’eau chaude parcourt une longue distance de la chaudière à son point de sortie (robinet de douche, de cuisine ou un chauffage). Au cours de ce trajet, l’eau peut subir une importante perte de chaleur si les tuyaux sont mal isolés, qui plus est lorsque ceux-ci traversent des zones non-chauffées, tel qu’un garage ou un sous-sol. L’eau qui parvient au point de sortie et qui est mise à disposition de l’utilisateur n’est donc plus suffisamment chaude. Celui-ci a alors logiquement besoin de consommer plus d’énergie pour corriger ce problème, puisque la chaudière doit fonctionner plus longtemps. Pendant ce temps, une surconsommation est d’office enregistrée au niveau de ses factures énergétiques, lesquelles seront assez salées.

Le calorifugeage permet de remédier à cet état et donc d’éviter la surconsommation. Simple à mettre en place, le calorifugeage consiste en la pose dans les canalisations de coquilles ou de gaines fabriqués à base d’un isolant thermique comme la laine de verre ou de roche. L’objectif de cette technique d’isolation des canalisations est de maîtriser les déperditions de chaleur, et de réaliser une économie d’énergie d’environ 10 % sur les factures. L’isolation des tuyaux fait aussi partie des travaux de rénovation permettant d’obtenir la prime énergie, pour peu qu’elle soit conforme à la RT2012.

L’intérêt de l’isolation des tuyaux d’eau chaude

Le premier avantage du calorifugeage est assurément la réalisation d’économie sur la facture énergétique. De fait, l’isolation des tuyaux permet de réduire d’au moins 10% la consommation d’énergie annuelle d’une habitation, les déperditions thermiques étant supprimées. En fonction du système de chauffage de la maison concernée, et du nombre de mètres de tuyaux isolés, il est possible de réaliser entre 20 et 200 euros d’économie par an. Le calorifugeage permet en outre une maîtrise des températures, puisqu’il protège les installations contre les températures ambiantes et permet la conservation de la chaleur.

La mise en place du calorifugeage

Le calorifugeage est une technique d’isolation facile à mettre en place. Il existe pour cela des matériaux prêts à l’emploi, tels que les manchons souples en fibres minérales ou en mousse élastomère. Parce que faciles à découper et à poser, les manchons sont les matériaux les plus utilisés.

Par ailleurs, la laine de roche est aussi une solution d’isolation des tuyaux. Cependant, sa mise en place est un peu plus délicate, car elle nécessite un enveloppement dans une toile de coton disposant d’un revêtement de polyuréthane.

Le traçage est une solution qui est aussi adoptée pour son efficacité. Il s’agit de longer les canalisations à l’aide d’un câble électrique chauffant, et de recouvrir l’installation d’un matériau isolant. Cette méthode est néanmoins plus complexe et nécessite l’intervention de professionnels.

D’autres facteurs contribuent à l’efficacité de l’isolation des canalisations et à l’optimisation de l’économie d’énergie à réaliser. Il s’agit du :

  • diamètre extérieur du tube ;
  • de l’épaisseur de l’isolant ;
  • de la conductivité thermique de l’isolant (plus elle est faible, plus le matériau isole).

En rénovation énergétique ou construction neuve, le calorifugeage est disponible en plusieurs classes, allant de 1 à 6.

Plan du site